Quillec : « À Trévé, on espère accrocher le meilleur résultat possible »
Cyclisme Quillec

Quillec : « À Trévé, on espère accrocher le meilleur résultat possible »

Propos recueillis par Romain Beauvais

Entretien.À quelques heures de disputer la première manche de la Coupe de France en Bretagne, ce dimanche lors du GP Trévé-Le-Menec-Loudéac, Arthur Quillet, le nouveau directeur sportif du Team Breizh Ladies, espère que ses filles vont performer devant leur familles et leurs amis. Ce serait une vraie récompense pour ses troupes afin de valider tout le travail consenti durant cet hiver. Pour le moment, Quillec ne fait pas de plans sur la comète même si le classement par équipes lui tient à coeur. Pour le moment, Arthur Quillec n’y pense pas car il est d’abord focalisé sur cette première manche de la Coupe de France. Pour les calculs, on verra à la fin de la saison…

Arthur, vous êtes le nouveau directeur sportif du Team Breizh Ladies, comment s’est passé votre intégration au sein de la formation bretonne ?
Cela s’est plutôt bien passé. Vous savez, j’étais membre de l’Équipe technique régionale au sein du Comité de Bretagne, et j’ai vu passer de nombreuses filles en cadettes. Aujourd’hui, certaines d’entre elles font partie du Team Breizh Ladies. Les filles m’ont très vite adopté. Tout se passe à merveille…

Comment s’est déroulé votre préparation ?
Plutôt bien ! On a eu un mois de février assez clément en termes de températures. On a ainsi pu bien travailler pour cette nouvelle saison. Et puis, on a la chance d’avoir cinq juniors dans notre équipe. Et les cinq ont déjà été appelées en équipe de France. C’est plutôt pas mal pour nous. Tous les voyants sont donc au vert…

Comment appréhendez-vous cette nouvelle saison sur route ?
Sereinement, je pense ! On a bien bossé cet hiver. Les filles sont performantes et je les trouve en excellente condition. En plus, c’est super de démarrer la saison sur route à la maison, à cinq minutes du siège du Comité cyclisme de Bretagne. C’est génial pour nous !

>« Un succès sur le GP Trévé-Le Menec-Loudéac serait significatif pour elles car nos filles vont évoluer devant leurs familles et leurs amis »

Qu’est-ce que cela représente pour vous de démarrer la saison sur vos terres ?
C’est une course particulière pour nous car on évolue à la maison. C’est une épreuve importante pour notre équipe, car en Bretagne, on est attaché à notre terre. De plus, toutes les coursières auront envie de performer sur cette première manche de la Coupe de France. Elle va jeter les bases pour la suite de la saison.

Dans quel état d’esprit sont vos filles à l’approche du début de la saison de cyclisme sur route ?
Mine de rien, on est début avril, et les filles n’ont donné peu de coup de pédale. Elles ont hâte de reprendre pour voir où elles en sont par rapport au peloton national.

Vos filles auront à cœur de briller sur leurs terres ?
Bien sûr ! Elles voudront performer à la maison comme sur toutes les autres épreuves en Coupe de France. Mais il est certain qu’un succès sur le GP Trévé-Le Menec-Loudéac serait significatif pour elles car nos filles vont évoluer devant leurs familles et leurs amis.

Il y aura donc beaucoup d’attente autour de vos filles pour briller à domicile. Quel va être votre message pour gérer au mieux cette pression ?
Il faudra se faire plaisir sur cette course car la performance passe avant par cet aspect. Ce sera le plus important. Ensuite, mes filles auront un peu moins de pression car tout le monde va calquer sa course sur celle d’Audrey Cordon-Ragot, lauréate en 2017 et 2018.

« Il faudra être polyvalent pour se hisser dans tous les bons coups »

Comment jugez-vous le circuit sur ce GP Trévé-Le-Menec-Loudéac ?
Le circuit a évolué par rapport à l’an dernier. C’est un tracé qui sera très sélectif, avec des routes très étroites. La course va être usante car c’est l’une des plus longues de la saison en Coupe de France. Mais c’est un parcours qui correspond plutôt bien à notre effectif. Il faudra être polyvalent pour se hisser dans tous les bons coups.

D’un mot, quelles sont principales rivales sur cette épreuve ?
Malgré sa chute, le week-end dernier sur le Tour des Flandres, Audrey Cordon-Ragot reste la grande favorite pour la victoire à Trévé. Ensuite, il faudra se méfier des trois filles de la FDJ-Nouvelle-Aquitaine-Futuroscope. Bien évidemment, on pense à Marie Le Net, qui l’an dernier faisait partie de notre équipe. On gardera un œil sur la formation DN Dames BioFrais, et on surveillera tout particulièrement Le Boulou. Enfin, on verra ce dimanche ce que l’on vaut réellement face à l’équipe UCI comme celle de La Charente-Maritime.

Selon vous, Audrey Cordon-Ragot peut-elle réaliser la passe de trois en Bretagne ?
Je pense que ce sera possible ! Même si elle sera toute seule, Audrey Cordon-Ragot peut à nouveau s’imposer comme en 2017 et 2018. En plus, elle est licenciée à Loudéac et elle va évoluer devant ses proches. Elle aura à cœur de performer, elle-aussi, à la maison.

« On espère lever les bras sur une manche de Coupe de France »</em>

Et pour le Team Breizh Ladies, quels sont vos objectifs sur cette course et sur la suite de la saison ?
À Trévé, on espère accrocher le meilleur résultat possible ! C’est la première manche et on ne sait pas où en sont toutes les équipes. Il faudra faire la course et ensuite, on verra bien ! On fera les calculs à la fin de la saison mais on espère briller sur le classement individuel et par équipes.

Cette année, le classement par équipes vous tiendra à cœur ?
Le classement par équipes va nous tenir à cœur mais on ne se focalise pas spécialement dessus. L’an passé, on échoue d’un rien à cause d’une crevaison survenue sur la première manche de la Coupe de France 2018. Sans cet incident, on aurait sans doute remporté ce classement. Mais c’est la loi du sport. Cette année, on va bosser sérieusement sur chaque course et on fera les comptes à la fin.

Au final, pour vous, une saison réussie, cela repose sur quoi ?
On espère lever les bras sur une des manches de la Coupe de France. Mine de rien, les filles du Team Breizh Ladies ont souvent terminé deuxième ou troisième mais elles ont très peu gagné en Coupe de France. Ce serait bien pour les filles. Cela validerait tout le travail consenti cet hiver et depuis de longues années.

Légende photo : Le nouveau directeur sportif du Team Breizh Ladies, Arthur Quillec, espère vivre une belle saison (Crédit photo : Facebook Comité de Bretagne/Olivia Nieto)

Leave a Comment
Contactez-nous