Première médaille mondiale pour Mathilde Gros
Cyclisme piste première médaille pour gros

Première médaille mondiale pour Mathilde Gros

Par Romain Beauvais

Compte-rendu.Battue en demi-finales par la future championne du monde, Wai Sze Lee, Mathilde a trouvé les ressources mentales pour aller décrocher cette première médaille mondiale chez les élites. Pour y parvenir, la licenciée de l’US Créteil s’est imposée en deux manches sèches contre l’Allemande Lea Sophie Friedrich, ce vendredi soir en petite finale du tournoi de vitesse des Mondiaux de cyclisme sur piste disputés en Pologne. Maintenant la Tricolore aura quelques heures pour se reposer avant de s’aligner sur le keirin pour aller chercher ce maillot arc-en-ciel.

Mathilde Gros avait le sourire aux lèvres ! Elle pouvait l’avoir surtout après avoir décroché sa première médaille mondiale chez les élites, ce vendredi à l’occasion du tournoi de vitesse des Championnats du monde de cyclisme sur piste disputés en Pologne. La Provençale pouvait se dire intérieurement, en entendant entonner La Marseillaise pour le titre mondial de Quentin Lafargue sur le kilomètre, un jour, ce sera pour moi.

En attendant, Mathilde Gros pouvait savourer cette médaille de bronze. « Ce podium me fait vraiment du bien.Je suis contente. Pour le momentJe ne réalise pas trop ce qui m’arrive. Peut-être que ce sera le cas lorsque les émotions vont redescendre, mais là ce n’est pas encore le cas », expliquait Mathilde Gros dans un entretien accordé à France Cyclisme. Pourtant la Tricolore a réalisé un tournoi de vitesse quasi parfait.

Le Classement

La veille, Gros avait passé les tours sans encombre pour se hisser en demi-finales. Ce vendredi soir, c’est la Hongkongaise, Wai Sze Lee, qui se dressait sur son chemin. Et comme à Saint-Quentin-en-Yvelines, à l’occasion de l’ouverture de la saison de Coupe du monde, en octobre dernier, la Française n’a rien pu faire contre Lee. Battue en deux manches, la licenciée de l’US Créteil avait quelques minutes devant pour se remettre de cette désillusion.

« Après la demi-finale perdue face à Wai Sze Lee, il fallait que je me remobilise pour le match pour la 3e et 4e place, car il y avait le bronze à aller chercher, lâchait-elle. C’est difficile de perdre une demie sur le coup, mais après ces deux matches, les erreurs effectuées face à Lee étaient à analyser plus tard ». La Provençale a réussi à se remobiliser pour disputer cette petite finale contre l’Allemande Léa Sophie Friedrich.

Victorieuse en deux manches sèches, Mathilde décrochait sa première médaille mondiale de sa jeune carrière. Derrière, Wai Sze Lee devenait championne du monde après son succès face à l’Australienne Stéphanie Morton. Désormais, la pépite du sprint tricolore aura quelques heures devant elle avant de penser au keirin, et à ce maillot arc-en-ciel. En attendant, Mathilde Gros veut juste profiter…

Légende photo : Mathilde Gros décroche le bronze sur le tournoi de vitesse des Mondiaux de piste disputés en Pologne (Crédit photo : FFC)

Leave a Comment
Contactez-nous