Nze Minko montre la voie
Hand EHF EURO NZE MINKO

Nze Minko montre la voie

Par Romain Beauvais

Compte-rendu.Direction l’AccorHôtels Arena de Bercy ! Après leur large succès face à la Serbie (38-28), ce mercredi soir pour leur dernier match dans ce Tour principal à Nantes, les Bleues se sont qualifiées pour le dernier carré de cette compétition. Ce vendredi à Paris, les partenaires d’Estelle Nze Minko retrouveront les Pays-Bas pour une place en finale de leur Euro.

L’équation était simple pour l’équipe de France ! Les Bleues devaient s’imposer face à la Serbie pour se hisser dans due le dernier carré de ce Championnat d’Europe. C’est chose faite puisque les Tricolores ont décroché un large succès contre les coéquipières de Katarina Krpez-Slezak (38-28), ce mercredi soir à Nantes pour leur ultime match dans ce Tour principal. Grâce à cette victoire, avec la manière, les partenaires de Laura Flippes iront bien à l’AccorHôtels Arena de Bercy pour y disputer les demi-finales.

Pourtant, face à une équipe déjà éliminée, la France ne savait pas sur quel pied danser. Dès les premières minutes, les Bleues ont démarré cette partie timidement. Les deux équipes se rendaient coup pour coup dans ces vingt premières minutes de jeu (6-6, 10e). C’est le moment où Estelle Nze Minko a remis la France sur les bons rails.

« Estelle Nze Minko a été exceptionnelle, ce soir, quand elle change de rythme, qu’elle se fait oublier, et qu’elle accélère dans les espaces. Tout le monde a été au diapason », a précisé le sélectionneur national, Olivier Krumbholz, au micro de Bein Sports. Derrière, Laura Glauser a fermé la boutique. Et les Tricolores ont monté les ballons pour prendre le large au tableau d’affichage, juste avant la fin de cette première période (18-14).

Nze Minko : « Un éternel bon souvenir »

Au retour des vestiaires, les Serbes ont lâché le match car elles n’avaient plus rien à jouer dans cet Euro. Les partenaires de Manon Houette s’envolent dans cette rencontre (28-18, 37e). Un écart dont les Serbes n’arriveront jamais à s’en relever. Avec neuf buts inscrits, la demi-centre de Siofok (Hongrie) tient sans doute son match référence car depuis le début de la compétition, on n’avait pas retrouvé la Estelle que l’on connaît.

« Pour ma part, j’ai pris plus d’initiative face à la Serbie aujourd’hui que face à la Suède, dimanche dernier. J’avais envie de lâcher les chevaux. Ce n’est pas facile à faire mais j’ai réussi à le faire », a expliqué Estelle Nze Minko après la rencontre. Pour la native de la banlieue nantaise, ce dernier match au Hall XXL avait une saveur particulière avant de rejoindre la capitale.

« C’était énorme pour moi de jouer ces trois rencontres à Nantes. C’est déjà fini mais quel fin au hall XXL. J’avais plein de proches dans les tribunes. J’avais distribué plus d’ne trentaine de places. Je suis heureuse de clôturer ce chapitre nantais de cette manière. C’était un moment que j’attendais depuis longtemps. Ce sera un éternel bon souvenir pour moi. Ce soir, je suis plus que rave », a-t-elle réagi avec un brin d’émotion. Ravie, en effet, car la France est en demi-finale. Vendredi soir face aux Pays-Bas, Estelle Nze Minko espère bien se qualifier pour une nouvelle finale, un an après le titre mondial décroché en Allemagne.

Légende photo : Estelle Nze Minko a lâché les chevaux dans cet Euro (Crédit photo : SPillaud/FFHandball)

Leave a Comment
Contactez-nous