Des Bleues déchaînées
France v New Zealand - Test match

Des Bleues déchaînées

Par Romain Beauvais

Compte-rendu Il y a une semaine à Toulon, le xv de France féminin n’était pas passé très loin de s’imposer face à la Nouvelle-Zélande (défaite 14-0). Ce samedi à Grenoble, les Bleues ont signé un véritable exploit contre les championnes du monde en titre (30-27).

Depuis le Mondial 1991, et une victoire non comptabilisée dans les tablettes, le xv de France féminin n’avait jamais réussi à battre la Nouvelle-Zélande. Ce samedi à Grenoble, les Bleues ont réalisé un exploit XXL. Une semaine après leur défaite à Toulon (14-0), les protégées d’Annick Hayraud ont décroché un succès historique contre les Black Ferns (30-27).

« Cela fait une semaine que l’on se dit que l’on peut le faire. On est vraiment des femmes de paroles. On a appris beaucoup de cette défaite. Aujourd’hui (samedi), on est portées par ce public du Stade des Alpes, c’est quelque chose d’exceptionnel ! Il nous transcende, c’est magnifique », a expliqué Safi N’Diaye au micro de France Télévisions.

Des Bleues avec beaucoup d’envie

En effet, au Stade des Alpes, les Tricolores ont battu à deux reprises l’Angleterre. Elles espéraient faire aussi bien face à la meilleure nation du rugby mondial féminin dans cette enceinte iséroise, une semaine après leur défaite contre la Nouvelle-Zélande à Toulon (14-0). Comme il y a une semaine, les Bleues avaient répondu au « haka » néo-zélandais par une « Marseillaise ». Comme il y a une semaine, les Françaises avaient mis beaucoup de rythme dès les premières minutes de cette partie. Cette fois-ci, elles avaient réussi à scorer.

Sur un ballon porté, Julie Duval ouvre les hostilités face aux championnes du monde (7-0). Malheureusement, sur un excès de vouloir à tout prix envoyer du jeu, les Tricolores voient revenir les Néo-Zélandaises sur leurs talons (7-7 15e). Tout était à refaire pour le xv de France féminin. Mais le feu d’artifice restait à venir. C’est tout d’abord, Romane Menager, auteure d’un vrai numéro, qui score pour les Bleues (12-7). Par la suite, c’est Maëlle Filoppon réalise un exploit pour inscrire le troisième essai tricolore (19-7). Malheureusement, cette dernière se blesse sur cette action. Derrière, grâce à un essai de Fiao’p Fa’amausiii, les Black Ferns restent au contact des Bleues (19-14, 40e).

Une victoire déterminante pour l’avenir du rugby féminin français

« On essaie de produire du jeu. On se donne les moyens d’avancer et de mettre beaucoup de rythme dans cette partie. Malheureusement, on prend deux essais sur des petites erreurs. On le savait pourtant. Il va falloir continuer à être plus agressive sinon ce second acte va être très très long pour nous », a souligné Romane Ménager. Car en face, les championnes du monde espéraient bien mettre le doute dans l’esprit des Bleues. Maintenant, il fallait rester concentrées et ne pas craquer dans cette deuxième période comme cela avait été le cas à Toulon, la semaine passée.

Encore une fois, les Black Ferns reviennent à égalité (24-24). Tout était une nouvelle fois à refaire. Cette fois-ci, les Bleues, qui ont montré beaucoup d’agressivité et d’envie, vont trouver les ressources nécessaires pour reprendre le score à leur avantage pour le conserver jusqu’au coup de sifflet final. À Grenoble, les coéquipières de Gaëlle Hermet, ont décroché une victoire historique. Mais c’est surtout un succès encourageant pour l’avenir du rugby féminin français. 

Légende photo : Quel exploit réalisé par les Bleues contre les Black Ferns, ce samedi à Grenoble (Crédit photo : Icon Sport)

Leave a Comment
Contactez-nous