Un repos bien mérité
Cyclisme Tour de France feminin

Un repos bien mérité

Par Romain Beauvais

Compte-rendu.Au terme d’une semaine éreintante, les 13 filles qui composent l’équipe Donnons des Elles au vélo j-1 avaient à cœur de se reposer. Ce samedi à Arras, les coéquipières de Claire Floret avaient donc juste les pavés à franchir pour rejoindre Roubaix avant de pouvoir profiter de cette première journée de repos sur le Tour de France. Cr les deux semaines à venir risquent d’être dur à digérer pour les filles de Donnons des Elles au Vélo.

156,5 km. C’est la distance qui restait à parcourir aux treize filles de Donnons des Elles au vélo avant de s’octroyer cette première journée de repos sur le Tour de France. Avant d’y parvenir, il restait les secteurs pavés à franchir pour rejoindre Roubaix.

« Pour ma part, j’avais hâte de retrouver les pavés. Certaines de mes coéquipières appréhendent les secteurs pavés sur cette neuvième étape. Elles se posent beaucoup de question car c’est pour une première pour certaines d’entre elles. On en aura 15 secteurs à franchir », s’enthousiasmait, Claire Floret.

Floret : « La première semaine n’est jamais évidente car il faut éviter tous les pièges. »

Sur cette neuvième étape du Tour de France, un gros peloton les accompagnait jusqu’à Roubaix. Car les filles ne pensaient qu’à la journée de repos. Car cette première semaine aura été éprouvante pour les treize filles de Donnons des Elles au Vélo j-1.

« Physiquement, tout le monde tient le choc pour le moment. La première semaine n’est jamais évidente car il faut éviter tous les pièges. Forcément, on arrive un peu fatigués en cette fin de semaine. Car l’étape entre Fougères et Chartres, la plus longue du Tour, ou celle entre Lorient et Quimper aura épuisé les organismes », précisait Claire Floret.

Une mobilisation accrue

Mais l’essentiel était ailleurs. « Notre objectif était de rassembler un maximum de monde et on a réussi à l’atteindre. Car sur ce début de Tour, on a compté jusqu’à 150 personnes qui nous accompagnait », avouait Floret. Maintenant, il faudra espérer voir autant de mobilisation sur la suite de ce Tour de France.

« On est très heureuses et fières de voir autant de femmes sur le vélo. C’est un beau message pour la promotion du cyclisme féminin », constatait-elle. Sans doute, qu’avec une telle mobilisation dans les Alpes ou dans les Pyrénées, pourra ainsi voir le retour d’un Tour de France féminin qui pour le moment reste lettre morte…

Légende photo : Il y avait du monde pour accompagner les filles de Donnons des Elles au Vélo j-1 sur l’étape du Tour de France entre Arras et Roubaix (Ladies Sports)

Leave a Comment
Contactez-nous