Potereau : « Une volonté collective pour promouvoir le sport féminin »
Cyclisme EG Potereau

Potereau : « Une volonté collective pour promouvoir le sport féminin »

Propos recueillis par Romain Beauvais

Interview.C’est inédit ! Pour la première fois un Salon international du spo au féminin se tiendra du 15 au 17 juin à la Porte de Versailles (Paris). A cette occasion, la présidente de Fémix Sports, Marie-Françoise Potereau, est impatiente à l’idée de vivre un tel événement. Partenaire du SISAF, la vice-présidente de la Fédération française de cyclisme (FFC) espère donner envie à la jeunesse de découvrir de nouvelles disciplines sportives. Car durant ces trois jours de salon, l’objectif « est de faire grandir le sport féminin ».

Marie-Françoise, pourquoi avez-vous décidé d’être partenaire de ce premier salon international du sport au féminin ?
Pour Fémix Sports, cela a été une évidence d’être partenaire du premier salon international du sport au féminin. C’est quelque chose d’inédit car cela ne s’est jamais fait. Pendant trois jours, on donne une vraie visibilité au sport féminin en général.

Pourquoi un tel salon ?
Depuis de longues années, vous avez le salon du deux roues, du triathlon, et tant d’autres où l’on donne de la visibilité à ces disciplines. Aujourd’hui, vouloir condenser toutes les enjeux autour du sport féminin, je trouve que c’est très fédérateur. Cela démontre une volonté collective pour promouvoir le sport féminin. C’est en travaillant ensemble, avec tous les acteurs du sport féminin, que l’on deviendra plus fort

Cela veut dire que l’on a besoin d’un tel événement pour promouvoir le sport au féminin ?
Tout est utile pour développer le sport féminin. Aujourd’hui, on a progressé en termes de médiatisation puisque les chaînes de télévision diffusent davantage de compétitions féminines. Mais on a encore beaucoup de travail sur la planche pour faire connaître le sport féminin au plus grand nombre.

>« C’est une première. Il faut être raisonnable sur la fréquentation attendue sur ce salon même s’il pourrait paraître insuffisant pour l’organisateur »

Quelles sont vos attentes autour de ce salon ?
On espère voir beaucoup de monde durant ces trois jours car il y a certaines disciplines qui sont méconnues du grand public. Ce vendredi, les lycéens et les collégiens pourront découvrir ces athlètes d’exception. On espère ainsi donner envie à cette jeunesse de pratiquer une activité sportive.

Espérez-vous voir beaucoup de public durant ces trois jours ?
C’est une grande première. Il faut être raisonnable sur la fréquentation attendue sur ce salon même s’il pourrait paraître insuffisant pour l’organisateur. Depuis quelques semaines, on constate un engouement croissant pour cet événement. Il fallait le tenter. Après les gens attendent de voir si le salon marche avant d’y venir. C’est un salon qui va monter crescendo au fil des années.

Quels vont être les moments forts de ce salon ?
Une soirée inaugurale aura lieu vendredi pour lancer officiellement ce salon. Le samedi, il y aura de nombreuses tables rondes tout au long de la journée. De notre côté, Femix Sports en animera trois. U La première aura pour sujet « Sport et Mixité », la deuxième portera sur « Oser s’engager », et la dernière aura pour objet « Ls métiers dans le sport au féminin ». Par ailleurs, des démonstrations de certaines disciplines auront lieu tout au long de ce salon. On ne s’ennuiera pas un seul instant durant ces trois jours.

« Rejoignez-nous pour faire grandir le sport féminin »

Quels sont les objectifs à atteindre sur cet événement ?
On veut tout d’abord donner de la visibilité aux fédérations afin qu’elles soient mieux connues du grand public. Par la suite, on veut donner envie aux jeunes, qui vont venir avec leurs parents, de découvrir de nouveaux sports. Mais ce salon sera également un moment de partage.

Car aujourd’hui, très peu de gens peuvent nous citer le nom d’une athlète féminine, est-ce l’enjeu principal de ce salon ?
Il est certain que l’on vous donne plus facilement le nom d’un athlète masculin plutôt que celui d’une féminine. Il faut encore faire un travail de communication afin de faire connaître davantage les sportives féminines. Et ce salon est un outil parmi tant d’autres pour y parvenir.

Quel message voulez-vous faire passer à travers ce premier salon international du sport au féminin ?
Le message que l’on veut délivrer : c’est rejoignez-nous pour faire grandir le sport féminin.

Légende photo : La présidente de Félix Sports, Marie-Françoise Potereau, trouve que ce salon a vraiment sa place (Ladies Sports)

Leave a Comment
Contactez-nous