Coline Mattel

Mattel range ses sptaules

Par Romain Beauvais

Coline Mattel, médaillée de bronze en saut à ski aux Jeux Olympiques de Sotchi en 2014, a décidé de mettre un terme à sa carrière.
 
Une page est en train de se tourner. À seulement 22 ans, Coline Mattel a décidé de mettre un terme à sa carrière. La Fédértion française de ski (FFS) l’a officialisée, ce jeudi, dans un communiqué. La sauteuse de Contamines-Montjoie avait été la première médaillée olympique française aux en saut à ski à l’occasion des JO de Sotchi. Elle a également décroché neuf podiums en Coupe du monde dont deux victoires. Ce dimanche dans le Jura, elle clôturera le dernier chapitre de sa vie de sportive de haut niveau.

« Voilà c’est l’heure. Sans que ce soit une surprise pour plusieurs d’entre vous, c’est néanmoins une nouvelle qu’il me tient à cœur de partager. J’ai décidé de mettre fin à ma carrière de sportive de haut niveau. Cette décision n’a pas été facile à prendre mais après 11 années de compétition internationale et bientôt 15 ans de pratique, je pense être arrivée au terme de mon parcours. Je vais ranger mes skis dimanche 1er avril lors des Championnats de France, avec sûrement un gros pincement au cœur, mais sans regret,. J’ai probablement vécu les plus beaux moments de ma vie grâce au saut à ski ; les émotions intenses, les amitiés, la joie, la peine, la douleur, les victoires, les médailles, les défaites, l’abnégation, le doute, la peur, le soulagement, le bonheur, tous ces moments qui ont marqué ma carrière je les ai vécus à 100% », expliquait-elle dans ce communiqué.

Avant d’ajouter. « Ce sont eux et les personnes qui ont partagé ces années de ma vie qui ont contribué à faire de moi la personne que je suis aujourd’hui. J’ai grandi avec mon sport, j’ai vu le saut à ski féminin se battre pour évoluer et être reconnu au même titre que les hommes. La route est encore longue jusqu’au vol à ski, à la parité des primes et aux compétitions par équipes dans les grands événements, mais j’ai confiance dans les athlètes incroyables qui font vivre ce sport. Je suis fière d’avoir participé à ce combat et écrit un petit morceau de son histoire. »

Bien évidemment, dans ce communiqué, le président de la Fédération française de ski (FFS), Michel Vion, et le directeur technique national, Fabien Saguez ainsi que l’ensemble de l’encadrement sportif et administratif de la Fédération, tiennent à la remercier pour son parcours d’athlète de haut-niveau et pour l’état d’esprit dont elle a fait preuve tout au long de ces années. Désormais Coline Mattel vogue vers de nouveaux horizons.

Légende photo : Clap de fin pour Mattel (Compte Facebook Mattel)

 
 

Leave a Comment
Contactez-nous