Les Bleues filent vers le Grand Chelem
Rugby EdF-Angleterre Six Nations

Les Bleues filent vers le Grand Chelem

Par Romain Beauvais

Compte-rendu.Grâce à un essai de Jessy Trémoulière, inscrit dans les ultimes secondes de ce match exceptionnel, les Bleues ont réussi à dompter l’Angleterre (18-17), ce samedi soir au stade des Alpes pour la finale de ce Tournoi des Six Nations. Maintenant, il faudra finir le travail, vendredi, au pays de Galles pour aller chercher ce Grand Chelem.

Il est un peu moins de 23 heures, ce samedi soir, lorsque le coup de sifflet retentit dans le stade des Alpes de Grenoble. Les Bleues peuvent exulter car elles viennent de signer un exploit majuscule. Battue par l’Angleterre, l’été dernier en demi-finales (20-3) du Mondial disputé en Irlande, les Tricolores ont remis les pendules à l’heure face aux vice-championnes du monde en titre (18-17), lors de cette finale du Tournoi des Six Nations. Les Françaises peuvent se tomber dans les bras pour célébrer cette victoire et ainsi communier leur joie avec leur public.

« Il n’y a pas de mots pour décrire ce que l’on ressent à cet instant. Cela a été un réel bras de fer mais on a eu les ressources mentales pour aller chercher cette victoire. C’était un match intense », évoquait la capitaine, Gaëlle Hermet, au micro de France Télévisions, après la rencontre. Un sentiment partagé par Jessy Trémoulière, élue femme de ce match. « Il n’y a pas de mots pour décrire la joie que je ressens à cet instant. On s’est toutes battues de la première à la dernière minute. On a vu une très belle équipe de France. »

Un xv de France à réaction

Deux heures plus tôt, le discours était tout autre. Car il y avait sans doute un peu de pression, à l’idée de disputer cette finale du Tournoi des Six Nations face au xv de la Rose. « C’est de la bonne pression car les filles se sont préparées toute la semaine pour jouer ce crunch et le public grenoblois a répondu présent », annonçait la manager des Bleues, Annick Hayraud

En effet, ce samedi, ils étaient plus de 17 000 spectateurs à être présents dans l’enceinte du stade des Alpes, un record d’affluence pour un match du Tournoi des Six Nations féminin en France. Les Bleues pouvaient compter sur eux pour renverser la montagne anglaise car « elles savaient que ce match allait se jouer sur des petits détails ». Car dès les premières minutes, les vice-championnes du monde ont pris le jeu à leur compte. C’est fort logiquement que les Anglaises inscrivent le premier essai dans cette partie par l’intermédiaire d’Abigail Dow (7-0, 9e).

Les Tricolores vont enfin rentrer dans leur match. Petit à petit, elles vont remettre la main sur le ballon. Il faudra attendre la demi-heure de jeu pour voir enfin les Françaises franchir la ligne d’en-but adverse (7-5, 30e). Dix minutes plus tard, Caroline Drouin inscrit le deuxième essai pour le xv de France (10-7, 40e). Maintenant, il faudra mettre davantage de rythme dans ce second acte.

Tremoulière délivre les Bleues

Au retour des vestiaires, les Britanniques ont remis un coup d’accélérateur dans cette rencontre. Comme en première période, les coéquipières de Sarah Hunter vont inscrire ce deuxième essai par l’intermédiaire de Katy Mclean (14-10). Les Tricolores vont à nouveau courir après le score. Grâce à une pénalité de Jessy Tremoulière, la France revient à un petit point du xv de la Rose (13-14). Mais la buteuse anglaise rajoute également trois points (17-13). Les Bleues ont un peu plus de dix minutes pour tenter d’aller arracher cette victoire dans le money-time.

Il y avait encore du temps pour aller inscrire cet essai. Tout comme un symbole, Jessy Trémoulière délivre les Bleues juste avant le coup de sifflet final en inscrivant le troisième essai en bout de ligne pour le clan tricolore (18-17). « On y a cru jusqu’au bout car On sait qu’il existe toujours une rivalité entre ces deux équipes. On était à la maison et on savait que l’on pouvait réaliser un truc incroyable contre ces Anglaises. On a fait un grand pas vers ce Grand Chelem », résumait Trémoulière.

Il reste donc plus qu’un match pour aller décrocher ce graal. « On n’a pas encore fini ce Tournoi. Il nous reste encore une dernière semaine de travail acharnée pour aller s’imposer au pays de Galles », prévenait la capitaine des Bleues. Les Bleues ont leur destin en main. Vendredi pour ce dernier match de ce Six Nations, les Tricolores espèrent bien aller chercher ce Grand Chelem, quatre ans après le dernier glané par ce xv de France.

Légende photo : Les Bleues peuvent savourer leur succès face à l’Angleterre dans ce Six Nations, avec leur public du stade des Alpes (Compte Facebook Caroline Boujard)

Leave a Comment
Contactez-nous