Cornet, dans la tourmente
Alize Cornet dopage

Cornet, dans la tourmente

Par Romain Beauvais

Après avoir manqué trois contrôles inopinés, la Fédération internationale de tennis (ITF) a ouvert une procédure disciplinaire à l’encontre d’Alizé Cornet. Informée par l’ITF, la Fédération française de tennis (FFT) a décidé d’écarter la Niçoise pour le premier tour de Fed Cup avec l’équipe de France face à la Belgique, les 10 et 11 février à Mouilleron-le-Captif. La Française sera fixée en mars prochain.

Alors que Caroline Garcia ne sera pas de la partie avec l’équipe de France pour disputer le premier tour de Fed Cup, le capitaine des Bleues, Yannick Noah, devra également faire sans Alizé Cornet. En effet, la Niçoise est dans le viseur de la Fédération internationale de tennis (ITH) « pour infraction aux règles régissant la lutte anti-dopage, en l’espèce trois non-présentations lors de contrôles inopinés ces douze derniers mois ».

Informée de cette procédure disciplinaire à l’encontre de Cornet, la Fédération française de tennis (FFT), a préféré se passer d’elle « afin de préserver l’équipe de France de Fed Cup lors de la préparation du premier tour face à la Belgique qui se déroulera en Vendée les 10 et 11 février, et en attendant la décision des instances disciplinaires internationales », pouvait-on lire dans un communiqué de la FFT.

L’ITF a réagi aux déclarations de Cornet

La réaction d’Alizé Cornet n’a pas tardé à venir. « J’ai manqué trois contrôles inopinés à la maison dû à des raisons valables que l’ITF n’a, pour l’instant, voulu entendre », a-t-elle déclaré sur son compte Twitter. La Fédération internationale a tenu à répondre aux déclarations de la 42e joueuse mondiale.

« Contrairement à ce qu’implique la déclaration de Mlle Cornet, selon laquelle les raisons valables de son indisponibilité n’ont pas été entendues, le processus (des contrôles antidopage) qui inclut le droit à une évaluation indépendante (des arguments des joueurs) a été suivi dans les trois cas », précisait l’ITF dans un communique.

Le cas d’Alizé Cornet sera présenté au tribunal en mars lors d’une première audience. En attendant cette décision, Cornet ne pourra pas représenter mon pays lors de la prochaine rencontre de Fed Cup « dû à une clause dans la loi de l’ITF ». Une défection qui pourrait handicaper l’équipe de France dans cette campagne 2018 de Fed Cup.

Alizé Cornet est dans le viseur de l’ITF pour non-respect des règles régissant la lutte anti-dopage (Compte Twitter Alizé Cornet)

Leave a Comment
Contactez-nous