Des Bleues sereines
Hand Mondial FRA HUN 8es de finale

Des Bleues sereines

Par Romain Beauvais

Compte-rendu.L’équipe de France est en quarts de finale pour la sixième fois d’affilée. Pour y parvenir, les Bleues ont dominé la Hongrie (29-26), ce dimanche à Leipzig en huitièmes de finale. Mardi soir, les Françaises affronteront le Monténégro pour une place dans le dernier carré de ce Mondial.  

Il plane comme un vent de zénitude sur cette équipe de France. Même son sélectionneur, Olivier Krumbholz, est un brin plus calme. Et cela a rejailli sur le moral de ses troupes. Pourtant, ce n’était pas trop le cas durant les premiers matches de ce tournoi. Ce dimanche, les Bleues ont maîtrisé ce huitième de la première à la dernière minute face à la Hongrie (29-26) pour se hisser en quarts de finale pour la sixième fois d’affilée dans un Championnat du monde.

« Les filles ont bien maîtrisé leur sujet. On a été de nouveau bons en attaques car on a réussi à trouver de nombreuses solutions dans ce secteur du jeu. Il y a quelques petites imperfections en défense. Mais c’est un huitième de finale, il a été maîtrisé et on n’a pas eu peur sur la fin. C’est déjà beaucoup », a expliqué le sélectionneur national, Olivier Krumbholz, au micro de beIN Sports.

Une entame de match en fanfare pour les Bleues

Pour une fois, les partenaires de Siraba Dembélé n’ont pas démarré ce match en mode diesel. Camille Ayglon-Saurina inscrivait le premier but de cette partie. Derrière, Amandine Leynaud stoppait le jet de sept mètres hongrois. « Lorsque l’on arrête un pénalty, la confiance vient toute seule et le doute s’installe dans la tête des adversaires, confiait la gardienne tricolore auteure de cinq parades sur dix-sept tirs, dont 3/4 à sept mètres. On avait à cœur de mettre beaucoup de volonté dans ce huitième. Les Hongroises ne s’attendaient sans doute pas à un tel combat de notre part. »

La France prenait rapidement le score à son avantage (6-2, 10e puis 9-6, 18e). Seul bémol, les Tricolores butaient sur Blanka Biro à six mètres (3 arrêts sur six tirs à cette distance, ndlr). La Hongrie revenait à hauteur des Bleues (9-9, 23e). C’est le moment où Krumbholz prenait son temps-mort pour remobiliser ses troupes. Un arrêt de jeu payant puisque les Bleues rejoignent la pause avec trois buts d’avance (14-11, 30e).

Leynaud : « C’est toujours la guerre avec le Monténégro »

« Au retour des vestiaires, on a réussi à imposer notre rythme. C’est pour cette raison que le score est si fleuve. Ce soir, on a réalisé un beau match, estimait Laurisa Landre. Pour ma part, j’ai buté à deux reprises sur la gardienne hongroise dans ce premier acte. En deuxième période, j’ai changé mes impacts de tirs face à Blanka Biro et tout est rentré. » Derrière, l’équipe de France va compter jusqu’à cinq buts d’avance (23-18, 45e).  Un avantage qu’elles garderont jusque dans les dernières minutes de cette partie.

Cette qualification ne pouvait guère plus leur échapper. Dans deux jours, les Bleues affronteront le Monténégro en quarts de finale de ce Mondial. Les Françaises savent qu’elles devront à nouveau livrer un gros combat contre ces Monténégrines, victorieuses de la Serbie (31-29).  « C’est toujours la guerre avec le Monténégro. On a une petite histoire avec elles. Il faudra s’en souvenir. C’est une très belle équipe avec des joueuses de qualité qui se connaissent par cœur. On sait très bien que ce sera un match difficile à jouer », prévenait Leynaud. Certes, il sera compliqué mais pas insurmontable pour cette équipe de France…

Légende photo : Les Bleues sont au rendez-vous des quarts dans ce Mondial allemand (S Pillaud/FFHandball)

Leave a Comment
Contactez-nous