C'est l'heure du premier bilan pour Félix André
FFVB Andre

C’est l’heure du premier bilan pour Félix André

Par Romain Beauvais

Nommé en avril dernier, Félix André dresse un premier bilan à l’issue de ces quatre mois passés à la tête de l’équipe de France. Une occasion pour lui de voir tout le travail qui lui reste à accomplir pour faire partie des meilleures nations européennes. Maintenant reste à savoir si l’entraîneur de Venelles, pensionnaire de Ligue A féminine (LAF), va poursuivre ou non l’aventure avec les Bleues.

Le challenge était de taille pour Félix André ! Nommé à la tête de l’équipe de France en avril dernier, le technicien de Venelles, pensionnaire de Ligue A féminine (LAF), dresse un premier bilan à l’issue de ces quatre mois passés à la tête des Bleues. Apparemment, il est plutôt satisfait du travail accompli par son staff en si peu de temps.

« À l’arrivée, je suis fier du travail effectué par mon groupe tout en sachant que la tâche n’allait pas facile. Au niveau du staff, il a fallu apprendre à se connaître en accéléré pour fixer à chacun une mission dans laquelle il se sente bien et où il allait être amené à apporter quelque chose à l’équipe », expliquait le sélectionneur national, Félix André, sur le site internet de la Fédération française de volley-ball (FFVB).

André : « La première année du projet Génération 2024 a été réussie »

Certes, ce staff a dû se mettre vite au travail, mais il a surtout vu, à l’issue des 30 matches dont 24 officiels, le fossé qu’il existe entre l’équipe de France et le gotha du volley européen. « À l’occasion du Tournoi de qualification pour le Mondial 2018 au Portugal, nous n’étions pas prêts pour le combat, pas prêts à rentrer en mode compétition. En même temps, cette première compétition nous a marqués et nous a montré ce qu’était le niveau international auquel nous allions être confrontés tout l’été », constatait-il.

Mais tout n’a pas été mauvais pour cette équipe de France. « On peut dire que la première année du projet Génération 2024 a été réussie si je me base sur les objectifs de début de saison qui étaient de reconstruire un groupe France et de se frotter à un calendrier complexe et chargé. Le fait d’avoir décroché une médaille de bronze sur le World Grand Prix, Groupe 3, et d’avoir été proche d’une demi-finale sur les Universiades », se satisfaisait le sélectionneur national.

Reste maintenant à savoir si l’entraîneur de Venelle voudra poursuivre l’aventure avec l’équipe de France. « A titre personnel, je suis content de la façon dont cela s’est passé. Ce que j’ai vécu cet été m’a plu, le mode de travail et les personnes avec lesquelles j’ai travaillé m’ont également plu, je suis partant pour continuer. Je remercie d’ailleurs les personnes qui m’ont permis de vivre cette aventure, à la FFVolley et dans mon club, notamment mon président qui a accepté que je relève ce challenge », s’enthousiasmait-il. Félix André devrait être fixé dans les prochaines semaines sur son avenir à la tête des Bleues.

Légende photo : Le sélectionneur de l’équipe de France, Félix André, est satisfait de ces quatre mois passés à la tête des Bleues (Compte Twitter FFVolley)

Leave a Comment
Contactez-nous