Une première finale pour les Bleues ?
Rugby CDM xv de France - Angleterre Présentation

Une première finale pour les Bleues ?

Par Romain Beauvais

Après avoir montré un visage séduisant en phase de poules, le xv de France retrouve l’Angleterre, ce mardi soir en demi-finales. L’occasion pour les Bleues de décrocher une première finale en Coupe du monde.

Ce mardi soir, le xv de France va disputer sa septième demi-finales en Coupe du monde pour aucune finale disputée. C’est donc le moment idéal pour remédier à cette lacune. Mais devant les Bleues, c’est l’Angleterre, championne du monde en titre, qui se dresse sur leur chemin à Belfast en Irlande du Nord.

« Ça fait des mois qu’on se prépare pour jouer la première place. Avant, il y a l’Angleterre qui est un adversaire que l’on connaît bien et qui voudra évidemment défendre son titre. Mais, nous, c’est être championnes que l’on veut », explique Manon André dans les colonnes de L’Équipe.

Continuer à envoyer du jeu

Un premier titre qu’elles peuvent aller chercher. Auteures d’une première phase étincelante, les protégées d’Annick Hayraud voudront à nouveau envoyer du jeu comme elles l’ont fait depuis le début de cette compétition. Mais les coéquipières de Gaëlle Mignot s’attendent à livrer un gros combat contre le xv de la Rose.

Car les Bleues ne devront pas défendre bec et ongle leur ligne d’en-but comme elles avaient pu le faire en seconde période contre l’Irlande, lors de leur dernier match de poules (21-5). Les Tricolores auront à cœur de mettre à genoux leur ennemi de toujours.

Une rivalité qui ne date pas d’aujourd’hui avec l’Angleterre

Une rivalité ne date pas d’aujourd’hui. En effet, les deux équipes s’étaient déjà rencontrées à ce stade de la compétition lors du Mondial 1994 (18-6, le 20 avril en Écosse, ndlr). Et leur défaite contre les Anglaises, à l’occasion du dernier Tournoi des Six Nations (26-13, le 4 février), leur reste encore en travers de la gorge. Depuis, elles ont tout mis en œuvre pour être fin prêtes le jour j.

« On a fini par prendre conscience que si on voulait produire du jeu et rivaliser avec les équipes qui gagnent, il fallait travailler physiquement et techniquement. L’ancien staff avait commencé dans ce sens, le nouveau a poursuivi et approfondi. Contre l’Irlande, on est à 46 minutes de temps de jeu effectif. On est en train de rattraper notre petit retard pris sur les toutes meilleures nations », précise Gaëlle Mignot. Et pourquoi pas le prouver dès ce soir face aux championnes du monde en titre…

Légende photo : Les Bleues espèrent bien disputer leur première finale en Coupe du monde (Compte Twitter Rivoalen)

Leave a Comment
Contactez-nous