Mulhouse, aux portes du bonheur ?
Volley LAF Finale ASPTT Mulhouse

Mulhouse, aux portes du bonheur ?

Par Romain Beauvais

Après avoir perdu ses huit dernières finales de Ligue A féminine contre le RC Cannes, l’ASPTT Mulhouse à l’occasion de décrocher ce titre national qui lui échappe depuis 1977. Pour y parvenir, les Mulhousiennes devront se défaire du Cannet, ce samedi à Coubertin. Pas une mince affaire face à leurs dauphines de la saison régulière. Mais les Postières pourront compter sur Daly Santana mais surtout sur Maëva Orlé qui aura à cœur de conclure cette partie face à son ancienne équipe.

Treize pourrait être un chiffre porte-bonheur pour l’ASPTT Mulhouse. Après douze finales perdues contre le RC Cannes (huit en Championnat et quatre en Coupe de France), la treizième pourrait être la bonne pour les Mulhousiennes. Surtout que les Postières ont éliminé les Cannoises, leur ennemi de toujours, en demies. Ce samedi à Coubertin, les coéquipières de Bojana Markovic ont travaillé d’arrache-pied cette saison pour se hisser en finale de la Ligue A féminine face au Cannet.

Depuis le 23 août dernier, l’ASPTT Mulhouse ne pensait qu’à une chose : être en finale du Championnat de France, le 6 mai à Paris. C’est chose faite surtout au prix d’une saison régulière de très haute volée. « Cela fait plus de huit mois que l’on est concentrées sur cet objectif », rappelle l’entraîneure de l’ASPTT Mulhouse, Magali Magail. C’est l’année ou jamais pour enfin décrocher ce trophée qui leur échappe depuis 1977, date à laquelle elles ont remporté leur dernier titre de championnes de France.

Magail : « Une finale, cela ne se rêve pas mais cela se joue »

Avant d’y songer, Il ne faudra pas être submergées par l’enjeu. « Une finale, cela ne se rêve pas mais cela se joue. C’est à nous d’être appliquées et concentrées sur notre plan de jeu. Mais surtout avoir l’agressivité nécessaire pour aller au bout », précise-t-elle. Car Le Cannet voudra également décrocher ce titre naional. Bien évidemment, cette rencontre aura une saveur particulière pour Maëva Orlé qui a évolué au Cannet entre 2010 et 2015.

« J’étais présente lors de la dernière finale perdue par Le Cannet en 2015. Elles auront à cœur, tout comme nous, de gagner cette finale. Pour le moment, ce trophée reste dans le Sud, ce serait bien que cette habitude change », s’en amuse la pointue de l’ASPTT Mulhouse. Mais elle sait pertinemment que ce sera un match très difficile. « Le Cannet a de très bonnes joueuses. Les deux équipes vont se battre comme des lionnes sur le terrain », prévient-elle. Bien évidemment, les Postières pourront compter sur leur arme fatale, la Portoricaine Daly Santana.

« Daly (Santana) est une très grande joueuse. Elle nous a beaucoup apporté cette saison. Je pense qu’il y aura un plan de jeu contre elle. Si Daly est moins bien, d’autres pourront prendre la relève. J’ai confiance en toutes les joueuses de mon équipe qui seront présentes pour cette finale. Maintenant, ce serait bien de conjurer le sort pour apporter un titre à Mulhouse », souligne Orlé. Espérons que son vœu le plus cher se réalise ce samedi à Coubertin.

Légende photo : L’ASPTT Mulhouse espère bien remporter ce titre national face au Cannet, ce samedi à Coubertin (Ladies Sports)

Leave a Comment
Contactez-nous