Loit : « Difficile de savoir qui va remporter Roland-Garros »
Europsort Loit

Loit : « Difficile de savoir qui va remporter Roland-Garros »

Propos recueillis par Romain Beauvais

Entretien.C’est bien la première fois que l’on n’arrive pas à avoir une idée sur celle qui pourrait remporter Roland-Garros. C’est vrai que les années précédentes, Serena Williams vampirisait tous les pronostics. Cette année, en l’absence de la cadette des sœurs Williams, on pourrait citer de nombreuses joueuses capables de s’imposer à la porte d’Auteuil.

Émilie Loit semble également dans l’expectative mais espère bien que Kristina Mladenovic puisse succéder à Mary Pierce au palmarès du tournoi parisien. Pour la consultante d’Eurosport, Simona Halep, Garbine Muguruza ou encore Angélique Kerber font partie des favorites à Roland-Garros. Mais il faudra se méfier de Svetlana Kuznetsova. Et dans tout cela, les autres tricolores pourront-elles tirer leur épingle du jeu ?

On pense ainsi à Alizé Cornet, Caroline Garcia ou encore Océane Dodin. Mais leurs soucis extra-sportifs, en raison de leur refus de prendre part à la Fed Cup pour Garcia et Dodin, pourraient leur coûter très cher face à un public parisien très rancunier. Mais si ces deux joueuses passent des tours à Roland-Garros, le public aura vite oublié ces histoires. Tous les ingrédients sont donc réunis pour vivre une quinzaine palpitante porte d’Auteuil.

Émilie, après le forfait de serena Williams, le tournoi semble plus ouvert que jamais ?
Lorsque Serena Williams est présente sur un tournoi, on dit souvent qu’elle est la grande favorite. Ceci étant, la terre battue n’était pas sa surface préférée. C’est donc une joueuse de poids en moins pour les filles. Mais pour aller gagner un Grand Chelem, il faut être capable de pouvoir battre tout le monde. Mais sur ce début de saison, il n’y a pas une joueuse en particulier qui survole toutes les compétitions. C’est donc difficile de savoir qui va remporter Roland-Garros.

Pourrait-il y avoir une surprise cette année ?
Quoi qu’il arrive, ce sera une surprise. Aujourd’hui, une joueuse qui est dans le top 20 mondial peut prétendre à s’imposer à Paris. Ce n’était pas forcément le cas les années précédentes. Cela ne veut pas dire que le niveau est médiocre mais il est plus dense aujourd’hui. Cela peut laisser présager quelque chose de sympa.

Au contraire, cela pourrait sourire à une joueuse du calibre d’Angélique Kerber, de Simona Halep ou encore de Garbine Muguruza, tenante du titre porte d’Auteuil ?
Elles seront favorites pour ce Roland-Garros 2017. Certes, j’ai vu jouer Simona Halep à Madrid. Mais à Paris, ce sera différent. De son côté, Garbine Muguruza ne donne pas des garanties incroyables sur son niveau de jeu à l’heure actuelle. Il faudra surveiller Svetlana Kuznetsova qui revient bien en ce moment. C’est une joueuse qui a de la bouteille et qui n’a que 31 ans. Il faudra beaucoup se méfier d’elle durant cette quinzaine parisienne.

« De nombreux fans auraient aimé voir Maria Sharapova à Roland-Garros »

On annonçait le retour de Maria Sharapova à Roland-Garros. Il n’aura pas lieu. Qu’en pensez-vous ?
Je comprends très bien la position du président de la Fédération française de tennis (FFT). En étant patron d’une fédération, Bernard Giudicelli lutte contre le dopage. C’était donc compliqué de lui donner une invitation. Je l’entends bien et Je respecte son choix. Après, de nombreux fans auraient aimé voir Maria Sharapova à Roland-Garros. C’est clair que c’est un manque pour le tournoi car la Russe fait venir beaucoup de monde pour la voir jouer.

La reverra-t-on l’année prochaine à Roland ?
Si le tournoi de Stuttgart fait appel à Maria Sharapova, c’est juste pour une question d’argent. C’est logique et humain. Après le président de la FFT a déclaré qu’il attribuerait une wild-card pour une joueuse revenant de blessure et non pour une joueuse revenant de suspension de dopage. L’année prochaine, elle reviendra gà Roland-Garros grâce à son classement. À ce moment, on ne pensera plus à cette affaire. Elle a fauté, elle a payé. Maintenant, il faut passer à autre chose.

Pourquoi le tournoi de Stuttgart offre une invitation à Maria Sharapova alors que ce n’est pas le cas à Roland-Garros ?
Ce sont deux choses différentes. Car un tournoi du Grand Chelem n’a pas besoin de Maria Sharapova poursurvivre. Pour les tournois de Stuttgart et de Strasbourg, c’est une aubaine pour eux d’avoir une joueuse comme Sharapova. Je comprends complétement les directeurs de ces tournois qui veulent lui donner une wild-card.

« Maintenant, est-ce que Mladenovic peut gagner Roland-Garros ? En tout cas, elle peut aller très loin dans ce tournoi »

Côté tricolore, Kristina semble avoir les armes pour aller au bout ?
C’est difficile à dire. En tout cas, on peut le penser au vu de ce qu’elle montre ces dernières semaines. C’est du très haut niveau. Elle a beaucoup progressé notamment physiquement. Elle est une joueuse plus complète sur le court. Par le passé, elle était moins bien physiquement et elle était obligée de tenter des choses impossibles. Aujourd’hui, elle est n’a plus de pépins de santé. Maintenant, est-ce que Mladenovic peut gagner Roland-Garros ? En tout cas, elle peut aller très loin dans ce tournoi. Mais on peut y croire car elle a été capable cette année de battre les toutes meilleures du circuit mondial.

Jouer à la maison est toujours difficile pour une joueuse tricolore. Kristina Mladenovic aura-t-elle une pression supplémentaire sur les épaules avant d’aborder ce Roland-Garros ?
Elle en aura certainement un peu car en étant Français, vous avez envie de bien jouer à Roland-Garros. Mais elle arrive à Paris avec beaucoup de certitudes par rapport aux autres années. Le public va l’encourager. Elle va donc se servir de ce public parisien pour aller le plus loin possible à la porte d’Auteuil.

Quel est votre sentiment sur les autres tricolores ?
Pour Caroline Garcia, c’est un peu compliqué en ce moment pour elle. Je pense que les soucis qu’elle a eu concernant son refus de jouer avec l’équipe de France de Fed Cup. Il faut vite éteindre l’incendie et passer à autre chose. Inconsciemment, cette affaire l’a perturbée. Car depuis cette affaire, elle a des résultats qui ne sont pas à la hauteur de ce qu’elle est capable de faire. J’espère que le public ne sera pas trop dur avec Garcia. Si elle joue bien à Roland, on oubliera vite le reste. Contrairement à Mladenovic, Caroline n’arrive pas à Paris avec des certitudes mais elle a un potentiel exceptionnel. Elle sera à suivre… Concernant Alizé Cornet, elle peut viser une place en deuxième semaine d’un Grand Chelem. Lorsque vous y êtes, vous regardez un peu plus loin. Enfin, il faudra espérer un tirage au sort assez clément pour les autres tricolores.

« Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est pourquoi Océane Dodin refuse de jouer la Fed Cup avec l’équipe de France »

On avait évoqué la possibilité de sanctionner Océane Dodin pour sa non-participation en barrages de Fed Cup contre l’Espagne en avril dernier. Cela aurait-il été juste de la punir ?
Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est pourquoi Océane Dodin refuse de jouer la Fed Cup avec l’équipe de France. C’est incompréhensible. Avec Caroline Garcia, il faut être mesurée. Elle ne joue pas pendant un an. Je ne dis pas que c’est génial mais c’est son droit. Pour Océane Dodin, faut-il la sanctionner ou pas ? En tout cas, il faut essayer de les comprendre avant d’en venir au conflit. Mais elles ne se rendent pas compte du bonheur que cela peut être de remporter la Fed Cup.

En tant qu’ancienne joueuse, comprenez-vous leur choix de refuser une sélection en équipe de France ?
Ce sont des choses qui peuvent arriver. C’est au cas par cas. Il faut avoir une forme de souplesse. Pour moi, ce doit être un objectif pour les Français et les Françaises de jouer en équipe de France. Car cette génération exceptionnelle n’a pas remporté le moindre titre majeur. Après la Fed Cup, ce n’est que trois semaines dans l’année. Ce n’est pas le bagne ! Par exemple, on voit que Kristina Mladenovic a participé à la campagne de Fed Cup et pourtant elle va bientôt intégrer le top 10. Apparemment, cela ne l’a pas trop pénalisée…

Légende photo : La consultante d’Eurosport, Émilie Lost, pense que Kristina Mladenovic a les armes pour aller le plus loin possible à Roland-Garros (Antoine Couvercelle / Eurosport)

Leave a Comment
Contactez-nous