Metz, en route vers le Final Four
Metz v Gyor - Champions League Quarter Final

Metz, en route vers le Final Four

Par Romain Beauvais

Victorieuses à l’aller à domicile (32-31), les Messines peuvent espérer disputer pour la première fois de leur histoire le Final Four de la Ligue des champions avant le quart de finale retour, ce samedi à Györ. Tout le handball français sera derrière le Metz Handball…

Votre mission les Messines, si vous l’acceptez, c’est de vous qualifier pour le Final Four de la Ligue des champions. Car c’est un défi de taille qui attend les championnes de France en titre, ce samedi pour le quart de finale retour de la C1 à Györ. Mais les Mosellanes se sont offert le droit de rêver après leur victoire à l’aller à domicile (32-31).

« En sortant de ce match aller, j’étais un peu frustrée. Mais on assure l’essentiel en s’imposant. Car si on avait eu ces cinq buts d’avance, Györ aurait pu être en feu dès les premières minutes de ce match retour. Bien évidemment, on aura le couteau entre les dents », nous confie l’ailière gauche du Metz Handball, Marion Maubon, jointe par téléphone. Bien évidemment, les Messines vont vendre chèrement leur peau en Hongrie.

Gros, surveiller de près par Györ

Les protégées d’Emmanuel Mayonnade auront eu presqu’une semaine pour gommer les erreurs que l’on a pu voir à l’aller. « On ne va mettre aucun plan spécifique en place. On va surtout essayer de proposer une solution défensive sur chaque attaque hongroise », explique Maubon. Il faudra surtout arriver à mettre en échec Nora Mork et consorts. Les Dragonnes peuvent également s’attendre à ce que les joueuses de Gyôr mettent une stricte en place sur Ana Gros, auteure de dix buts à l’aller.

« Je pense qu’elle va être surveiller de près. Mais vous savez, dans le Championnat de France, qui est très relevé, nos adversaires font une stricte sur Gros. On arrive à trouver des solutions en attaque car on a d’excellentes joueuses qui jouent à ses côtés », prévient l’ailière gauche messine. Car il faudra que les Françaises sortent le match de leur vie dans une ambiance hostile.

L’histoire est en marche

« Vous savez, aux Arènes de Metz, on ne s’entendait pas et les arbitres n’étaient pas en notre faveur. Donc, ce ne sera pas pire en Hongrie. On sait que ce sera difficile », souligne Maubon. Mais Metz reste lucide sur ses chances de qualification pour les demi-finales.

« On sait toutes que l’on n’est pas favorites face à Györ. Mais le Final Four reste bien évidemment dans un coin de notre tête », ne s’enflamme pas Marion Maubon. Metz est donc à soixante minute d’un exploit que tout le handball français espère tant. L’histoire est en marche pour le Metz Handball…

Légende photo : Ana Gros (notre photo) et le Metz Handball espèrent disputer pour la première fois de leur histoire, le Final Four de la Ligue des champions (Icon Sport)

Leave a Comment
Contactez-nous