15e étape

Une journée en enfer

Par Romain Beauvais

Tour de France.Remises de leurs émotions de la veille, Claire et ses copines s’attaquaient, ce vendredi, à l’une des étapes du Tour les plus relevées. Avec 4 200 mètres de dénivelé positif et six cols au programme, dont l’ascension du col du Grand Colombier, classé hors catégorie, les filles ont passé une journée en enfer.

« Personnellement, l’étape Bourg-en-Bresse-Culoz m’effraie un peu car il y a beaucoup de difficultés en si peu de kilomètres », expliquait Claire Floret. En effet, les filles ont dû franchir les cols les uns après les autres jusqu’à s’attaquer au Grand Colombier. C’était une journée pour les pures grimpeuses.

Pas seulement puisque les autres filles, qui connaissent des difficultés lorsque la route s’élève, étaient heureuses de faire cette étape de montagne. Même si le grand Colombier avait été difficile à gravir, Claire et ses copines pouvaient être fières d’elles. Car à l’arrivée, elles avaient le droit à une récompense de taille : une vue imprenable sur le Mont-Blanc.

« Même s’il y avait beaucoup de dénivelé, c’était la plus belle étape du Tour de France. Chacune a roulé à son rythme,nous confiait Tétiana Kalachova, jointe par téléphone. Je suis fière de nous car on a réussi à grimper toutes les difficultés de la journée. On a pris beaucoup de plaisir au terme de cette étape. » Maintenant, direction la Suisse.

Crédit Photo : Compte Facebook Donnons des Elle au Vélo

Leave a Comment
Contactez-nous