7e étape

L’Aspin en hors d’œuvre

Par Romain Beauvais

Tour de France.Après l’étape de transition entre Arpajon-sur-Cère et le Lac de Payolle, les filles de « Donnons des Elle au Vélo » ont parcouru ce jeudi la première des trois étapes dans les Pyrénees. Seule difficulté de la journée : le col d’aspin classé en première catégorie. Ce vendredi l’étape entre Pau et Bagnères-de-Luchon pourrait bien mettre les organismes des coéquipières de Claire Floret à rude épreuve.

Comme tous les jours depuis le début de ce Tour de France, les flécheurs encouragent et félicitent les filles de « Donnons des Elle au Vélo » pour leur panache. Sur cette première étape de montagne dans les Pyrénées, les coéquipières d’Amandine Martin vont devoir en garder sous la pédale avant les deux autres étapes ien plus compliquées dans les Pyrénées.

Ce jeudi, seule difficulté au programme : le col d’Aspin et ses douze kilomètres à gravir avec une pente à 6,7% de moyenne. Mais il aura fallu auparavant franchir la côte de Capvern, longue de sept kilomètres à 3% de moyenne. C’est une bonne mise en bouche pour elles.

La fatigue se fait ressentir

C’est tout d’abord Julie Cotteels qui emmène le groupe dans la première difficulté du jour avant qu’Amandine Martin reprenne les choses en mains dans l’Aspin. Au sommet de ce col de première catégorie, les partenaires d’Alexia Buzzi filent tout droit vers le Lac de Payolle, terme de cette septième étape.

Malgré la fatigue qui commence à se faire ressentir au sein de l’équipe, les filles ont très bien roulé sous le soleil des Hautes-Pyrénées. Maintenant, il faudra savoir si elles sont capables de rééditer de tels efforts, ce vendredi lors de cette journée très difficile entre Pau et Bagnères-de-Luchon. 


Crédit Photo : Compte Facebook Donnons des Elle au Vélo

Leave a Comment
Contactez-nous