Pas de première pour le relais mixte 4x100m 4 nages tricolore
Anna Santamans et ses camarades de l'équipe de France ne verront pas la finale du relais mixte 4x100m 4 nages (Icon Sport)

Pas de première pour le relais mixte 4x100m 4 nages tricolore

Par Romain Beauvais

Disqualifiée ce matin en séries en raison d’une prise anticipée de relais, l’équipe de France ne disputera pas cette première finale du relais mixte 4x100m 4 nages des Championnats du monde à Kazan en Russie. Pourtant les Bleus avaient leur place en finale puisqu’ils avaient réalisé le sixième temps des séries en 3’46’’52 avant leur disqualification. Une vraie déception pour la France…

Cela aurait pu être la belle histoire de ces Mondiaux. Alors que cette épreuve faisait son apparition pour la première fois eà Kazan en Russie, l’équipe de France ne aurait aimé être de la fête. Malheureusement, Anna Santamans a anticipé sa prise de relais avec Marie Wattel lors de sa prise de rails. Par conséquent, les Tricolores ont été disqualifiés alors qu’ils avaient pris le sixième temps des séries (3’46’’52) et obtenu leur place pour la finale.

« On devait prendre tous les risques sur cette course. À l’entraînement, j’avais réalisé une prise de relais lente avec Marie (Watell). Mon entraîneur m’a dit que je pouvais y aller sans réfléchir. Là, je n’ai pas assez réfléchi. Je suis attristée pour toute l’équipe car je ne voulais pas que cela se termine ainsi », explique Anna Santamans au micro de Canal+Sport.

Une grosse déception pour les Français

C’est une grosse déception pour les Français car ils avaient déjà mis une tactique en place pour tenter de décrocher un podium mondial. « Camille (Lacourt) serait rentré à ma place ce soir en finale, souffle Benjamin Stasiulis. Grâce à sa médaille d’argent obtenue hier sur le 100m dos, il nous aurait peut-être permis d’aller décrocher une breloque dans ce relais. C’est vraiment dommage mais c’est la loi du sport. Ce matin, on n’a rien à regretter car on a tout donné. »

Avec un excellent dossiste, un brasseur potable et deux filles qui font le job, on avait à coeur de briller dans la piscine de Kazan. Ils devront la regarder de la tribune et voir sans doute les Américains, qui ont battu le record du monde en séries (3’42’’33), rentraient dans l’histoire de la natation m mondiale. À moins que cette breloque ait un tout autre goût.

Marie Wattel : « Dans les années à venir, ce sera une course sympa à regarder et à disputer »

Car cette nouvelle épreuve divise un peu les nageurs. La raison, c’est le fait de mettre les deux hommes partent en tête et que les deux femmes les suivent  après. C’est donc une course très tactique car les nations ne savent pas ce que vont faire leur adversaire du jour. Pour certaine, comme par exemple la Française, Marie Wattel, cette course, lancée par la Fédération internationale de natation (FINA),apparaît comme « une bonne idée ».

« Moi je suis une spécialiste du papillon et je n’ai pas l’occasion de pouvprendre part à une course avec l’équipe de France. Je suis donc très heureuse de faire partie de ce relais. Dans les années à venir, ce sera une course sympa à regarder et à disputer », s’enthousiasme la papillonnes tricolore. C’est donc l’avenir qui nous le dira.

Leave a Comment
Contactez-nous