L’intouchable Ledecky
Katy Ledecky garde sa couronne mondiale sur le 400m nage libre (Icon Sport)

L’intouchable Ledecky

Par Romain Beauvais

Pas de nouveau record du monde pour Katy Ledecky sur 400m mais un nouveau titre mondial, ce dimanche aux Mondiaux de Kazan en Russie. Avec un chrono de 3’59’’13, elle devance la Néerlandaise Sharon Van Rouwendaal (2e en 4’03’’02) et l’Australienne Jessica Atwood (3e en 4’03’’34). Un premier titre qui devrait en appeler d’autres pour Ledecky.

« Elle est partie très vite pour tuer la course ». Laure Manaudou, consultante sur France Télévisions à l’occasion des Championnats du monde de natation à Kazan, avait vu juste. C’était l’objectif de Katy Ledecky. Malheureusement l’Américaine n’a pas battu son propre record du monde (3’58’’37). Elle devra se consoler avec un nouveau titre de championne du monde sur cette distance.

« Quand j’ai touché, j’ai eu le sentiment que je l’avais. Mais je réalise que je ne vais pas battre le record du monde à chaque fois que je monte sur un plot. Mais je veux continuer à en être terriblement désolée, cela me permet de rester motivée. Peut-être que vous êtes déçus, mais pas moi. Je suis fière de ma régularité, spécialement sur le 400m. C’est quelque chose qui me rend fière », souffle Katy Ledecky sur L’Équipe.fr.

Ledecky… et les autres

Sans véritable adversaire à sa hauteur, Ledecky avait déjà course gagné. Apparemment, ce n’était pas du goût de Sharon Van Rouwendaal. La Néerlandaise, entraînée à Narbonne par Philippe Lucas, a donné du fil à retordre à Ledecky. « Je savais que  Ledecky était la meilleure, mais je me suis battue pour cette médaille ».

Même si elle a résisté, la Néerlandaise n’aura pas pu rattraper la fusée Ledecky  et termine à plus de trois secondes de la gagnante du jour (4’03’’02).  L’Australienne Jessica Atwood (4’03’’34) complète ce podium. Ledecky est donc bien partie pour être l’une des stars cette semaine à Kazan.

 

Leave a Comment
Contactez-nous