Paris retrouvera bien Lyon
L'Américaine Lindsey Horan délivre le PSG (Icon Sport)

Paris retrouvera bien Lyon

Par Romain Beauvais

Après le succès acquis à Twente (2-1), les Parisiennes se sont imposées (1-0), ce mercredi à Charléty en seizièmes de finale retour de la Ligue des champions. Avec cette qualification, les joueuses de la capitale affronteront bien l’Olympique Lyonnais pour une place en quarts de la Coupe aux grandes oreilles.

On attendait avec impatience ce double affrontement européen entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Il aura bien lieu. Alors que les octuples championnes de France, qui étaient quasiment qualifiées après leur large succès en Italie (5-0), ont balayé Brescia (9-0), ce mercredi à Gerland. Il ne restait plus qu’au PSG de finir le boulot. C’est chose faite puisque les joueuses de la capitale se sont imposées contre Twente (1-0), ce mercredi en seizièmes de finale retour de la Coupe aux grandes oreilles.

Avec le score acquis à l’aller (2-1), c’était aux Néerlandaises de faire le jeu. Mais c’est finalement le club de la capitale qui a très bien maîtrisé son sujet durant 90 minutes. Maintenant, il faudra juste être un peu plus efficace devant le but adverse. Car les Parisiennes ont manqué de réalisme dans ce premier acte. Kosovare Asllani aurait pu ouvrir le score. Mais c’est sans compter sur le retour de la défenseuse du FC Twente, Larissa Wigger, qui sauve sur sa ligne (20e). La Suédoise est intenable mais n’arrive pas à trouver la faille (27e et 28e). Il faudra les ultimes instants de cette partie pour voir l’ouverture du score. C’est finalement Lindsey Horan qui délivre le PSG (1-0, 83e).

Benstiti : « Pour les observateurs, Lyon reste encore un cran au-dessus de nous. »

« On est heureuses car c’était important pour nous de rejoindre le stade des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Maintenant, on va pouvoir se concentrer sur le prochain match, a expliqué Lindsey Horan. Lyon est l’une des meilleures équipes européennes et on sait que ce sera difficile contre elles. Bien évidemment, on va préparer ce double affrontement avec beaucoup de sérieux. Mais on sera prêtes pour les affronter. » Paris peut donc se projeter vers ce tryptique contre l’ogre lyonnais.

« Pour les observateurs, Lyon reste encore un cran au-dessus de nous. Mais je pense que mon équipe est plus forte cette année. L’OL a plus de cinquante matches de Ligue des champions en commun. Nous, on en a que quatre. Il faudra donc que les individualités qui forment mon groupe tirent l’équipe vers le haut collectivement pour embêter les Lyonnaises. Ce sont ces joueuses expérimentées qui pourraient faire la différence lors de ces trois rencontres face à Lyon (en Championnat le 1er novembre à Gerland, le 8e de finale aller de la C1 le 8 et 9 novembre et le retour le 12 et 13 novembre, ndlr) », a rappelé le coach parisien, Farid Benstiti. Le duel est donc lancé…

Leave a Comment
Contactez-nous